Les atouts de la membrane EPDM Carlisle :

 

Compétences techniques : 

Nous ne faisons pas que vendre de la membrane EPDM, nous sommes un véritable soutien et support pour toutes vos problématiques techniques.

Expérience :

Avec plus de 20 ans d’expérience, EPDM France a acquit les atouts pour devenir 1er distributeur de membrane EPDM en France.

Stock disponible :

Notre stock disponible permet de garantir des livraisons dans un délai de 48h à 72h. Un atouts indéniable d’EPDM France.

Réseau d’applicateurs agréés :

Grâce à notre agrément DATADOCK nous formons nous-même notre réseau d’applicateurs certifiés partout en France.

Un catalogue complet :

Membranes EPDM, accessoires, isolants etc… Nous disposons de l’ensemble des produits nécessaires à la réalisation de votre projet.

Un service commercial à votre écoute :

Nos équipes sont disponibles pour vous accompagner dans l’étude de votre projet et vous faire bénéficier de leurs conseils et expertises techniques.

Notre membrane EPDM répond aux critères de qualité nécessaires pour la mise sur le marché Français.

Elles sont couvertes tout d’abord par un Avis Technique du CSTB. Mais aussi avec un Cahier des charges validé par le bureau de contrôle Alphacontrole.

Nous vous recommandons donc de parcourir ces documents afin de vous assurer que le mode de pose que vous avez choisi est bien couvert par un référentiel technique agréé.

Pour information :

Qu’est ce que l’EPDM ?

Les membranes EPDM :

Se composent d’un assemblage (polymérisation) d’éthylène, de propylène, de diène monomère. C’est un élastomère, c’est-à-dire qu’il a un pouvoir élastique performant. Comme beaucoup d’élastomère, il est utilisé pour l’étanchéité à l’eau et à l’air. La membrane EPDM sert dans de nombreux domaines et particulièrement dans celui du bâtiment, en particulier pour l’étanchéité.

La membrane EPDM :

A notamment une bonne résistance à l’oxydation, aux intempéries, à la lumière et au froid. Ils résistent à des températures entre -40 °C et +120 °C. C’est pourquoi il est un très bon produit pour l’étanchéité d’une toiture-terrasse. Très exposées aux éléments naturels et aux pollutions.

L’ EPDM :

Qui compose une bâche d’étachéité est vulcanisé (chauffé au souffre). Il est assemblé en grande nappe pouvant faire jusqu’à environ 900 m². La membrane EPDM a une bonne résistance au feu. En effet elle obtient un classement au feu M2 (il correspond à l’euroclasse C).

La membrane EPDM, un système d’étanchéité.

Les membranes EPDM :

Sont destinées aux toitures-terrasses protégées ou non, ainsi qu’aux toitures faiblement inclinées. C’est une membrane d’étanchéité monocouche synthétique posée à froid. Elle nécessite moins de joints qu’une étanchéité traditionnelle en toiture-terrasse.

La membrane EPDM :

Ne se présente pas sous forme de lés étroites comme beaucoup de membranes d’étanchéité de toit-terrasse. Elle peut être coupée sur mesure pour épouser une grande surface sans découpe et donc sans joint (jusqu’à environ 900 m²). Proposée sous forme de rouleaux, la bâche EPDM se présente sous de grandes largeurs, au-delà des lés de 90 ou 120 cm qu’on peut trouver pour beaucoup de produits d’étanchéité. Les largeurs de la membrane EPDM diffère et va jusqu’à 4 m, 9 m, voire même 15 à 30 m.

Sa spécificité est sa très grande élasticité (estimé entre 300 et 400 %). Cela lui permet de s’adapter aux mouvements du supports et aux dilatations et rétractations dues à la température.

La membrane EPDM :

A une bonne durabilité (50 à 70 ans). Cependant, elle n’est apparue que dans les années 1960 et on n’a donc qu’un recul de 50 ans.

Un des facteurs dégradants d’une membrane d’étanchéité est la chaleur et les variations de température. Ce qui est très sollicitant dans la cas d’une toiture-terrasse exposée directement et à outrance. C’est pourquoi la membrane EPDM proposée en blanc est très intéressante car elle reflète la chaleur alors que le noir l’emmagasine. D’autre part, la membrane EPDM a une bonne résistance aux ultraviolets.

La mise en œuvre d’une membrane EPDM.

Caractéristiques de sa mise en œuvre.

Notre membrane EPDM peut être installée sur différents supports. En béton, en bois et panneaux dérivés du bois (OSB, panneaux agglomérés) et en tôles d’acier nervurés (bac acier).

Ce qui fait sa particularité est sa facilité de mise en œuvre qui nécessite malgré tout quelques précautions d’emploi. Il reste en particulier à traiter les points singuliers de toute toiture-terrasse. Comme les remontées, les acrotères et leurs angles, ainsi que les évacuations des eaux pluviales.

Principaux avantages de la membrane EPDM lors de sa mise en œuvre :

  • Elle a un poids réduit (1,2 à 1,3 kg/m²), ce qui permet de la manipuler assez simplement.
  • Elle peut être posée sur n’importe quel type de support. Mais il vaut mieux prévoir au préalable une couche de primaire sauf si le support est vraiment bien lisse et propre.
  • Sa pose se fait à froid par collage, lestage ou fixation mécanique. Le collage se fait à l’aide d’une colle blanche à l’eau.
  • Le fait d’être souple permet à la membrane EPDM d’épouser la forme du support et de mieux s’appliquer. Pour bien la poser il faut la maroufler, évacuer les plis, pour qu’elle s’adapte au mieux au support.

Principes de base de la pose.

  • Veillez à ce que le support soit bien propre. Sans poussière, sans humidité, sans partie saillante, sans graisse ou autres matériaux pouvant endommager la membrane EPDM.
  • Étalez la membrane EPDM sur toute la surface du toit. Laissez un peu au repos afin qu’elle finisse de se mettre en place. Puis roulez-la sur un côté puis de l’autre de façon à encoller uniformément le support. La membrane EPDM est déroulée sur la colle et marouflée à l’aide d’un balai ou d’un rouleau.
  • Repliez la membrane EPDM le long des rives ou acrotères. Appliquez de la colle sur les remontées de la toiture (face intérieure des acrotères) et avant ce rebord. Replacer la membrane EPDM sur les rives et la remontée d’acrotère en appuyant fermement.
  • Pour éviter les fuites, il faut prendre ses précautions pour les angles. Il faut plier la membrane EPDM pour faire une forme de cornet et épouser ainsi au mieux les coins. Il faut, au préalable, bien repérer aussi les évacuations d’eaux pluviales et trop pleins indispensables. Les éventuelles affleurement de conduit de ventilation ou autres éléments.

Avantages de la membrane EPDM.

Contrairement aux membranes d’étanchéité traditionnelles, la membrane EPDM ne contient ni chlore ni métaux lourds contrairement aux membranes PVC : c’est pourquoi on qualifie la membrane EPDM d’écologique. La membrane EPDM présente effectivement un meilleur écobilan.

Outre sa mise en œuvre plus simple que les étanchéités bitumes et élastomères traditionnelles, la membrane EPDM nécessite peu d’entretien et semble bien plus résistante. De plus, les membranes EPDM sont mieux adaptées à recevoir une végétalisation grâce à sa haute résistance, son élasticité et son absence ou limitation de joints.

Quelques informations générales sur les prix :

Si vous essayez de déterminer le coût d’une étanchéité de toit terrasse vous devrez très certainement vous rapprocher d’un distributeur de membrane EPDM.

Efficacité :

Ce système d’étanchéité est effectivement l’un des plus efficaces et des plus simple à positionner sur une toiture soit plate, soit en faible pente. Ce matériau est très technique et propose une excellente étanchéité que ce soit à l’eau ou à l’oxygène. Pour votre toit terrasse, votre toit plat ou votre toiture presque plate, une étanchéité EPDM vous proposera de très bonnes performances à un prix particulièrement attractif. Nous vous invitons donc à remplir notre formulaire de devis gratuit.

Ce type d’installation étanchéité se présente sous la forme d’une bâche. Une bâche EPDM est réalisée à partir de 4 composants Éthylène, Propylène et de Diène Monomère, d’où le nom.

Imperméabilité :

Les matériaux EPDM sont imperméables à l’eau et à l’air, résistent très bien à l’oxydation, sont insensibles à la lumière et aux intempéries et résistent à des températures comprises entre -40°C et 120°C.

On utilise les bâches EPDM sur les toits terrasses car le matériau peut se poser à froid et dispose d’une très grande élasticité (entre 300% et 400%).

Il n’est pas conseillé de recouvrir une bâche EPDM pour former une terrasse avec n’importe quel matériau, de manière à éviter tout percement de la bâche. Ces bâches sont effet relativement fines, entre 1,2mm et 1,5mm.

Si votre toiture plate est très grande, sachez que les bâches EPDM peuvent présenter diverses longueurs de 90cm à 9m voire 15m.

Enfin, pour assurer un plus grand confort à votre maison, l’EPDM est disponible en noir, pour emmagasiner la chaleur ou en blanc, pour refléter la chaleur.

Prix :

Le prix d’une membrane EPDM France se situe entre 7€/m² et 10€/m², il faut cependant ajouter les frais des produits annexes comme la colle et différents mastics.

Beaucoup de particuliers se posent la question de savoir si les bâches étanchéité des bassins (mares, piscine etc…) peuvent être utilisées en guise d’étanchéité toiture.

Si en effet certaines bâches d’étanchéité bassin utilisent les mêmes produits que l’EPDM, elles n’offrent pas les mêmes performances techniques que les bâches EPDM toiture.

L’EPDM est en effet élaboré et traité afin de résister à de grandes amplitudes thermiques et à l’agression répétées des UV sur de longues années.

On ne doit donc absolument pas utiliser les bâches d’étanchéité de bassins pour assurer l’intégrité d’une toiture plate. Tout professionnel contacté ne proposera d’ailleurs pas cette possibilité et vous orientera obligatoirement vers EPDM spécialisé.

Tarif de pose :

Le tarif de pose d’une membrane EPDM est très variable et dépend bien logiquement de la facilité d’accès à la toiture, mais également de sa forme et du nombre de découpes à réaliser. On peut cependant estimer que le tarif d’installation d’un EPDM varie de 20€/m² à 50 €/m².

Les spécialistes de l’étanchéité ne sont sans doute pas vos artisans les plus familiers. Pourtant, il en existe forcément près de chez vous. Pour dénicher le partenaire travaux idéal, il vous sera indispensable de faire réaliser un nombre de devis conséquent.

Avec un nombre suffisant de devis, vous serez certain de pouvoir choisir le meilleur professionnel en regard de votre situation.

Pour optimiser l’étanchéité d’un projet aquatique comme un bassin ou une mare, faites recours à la bâche EPDM. Avec ce produit, résistance et flexibilité sont au rendez-vous. Pose, collage ou encore conditionnement du terrain, le tout dans notre article.

Mais pour un guide complet et approfondi concernant la pose, nous vous conseillons ce tutoriel de la pose d’une bache EPDM.

L’EPDM et la bâche EPDM, qu’est-ce que c’est ?

Commercialisé depuis 1996 par EPDM France, la bâche EPDM s’emploie dans différentes catégories de conceptions. Ce sigle est le diminutif d’éthylènepropylènediène monomère. Autrement dit, il s’agit de caoutchouc synthétique très résistant et facile à manipuler. Rencontré également dans les entreprises de construction, il offre une solution performante pour l’étanchéité des fenêtres, ou des plates-formes comme les toitures plates.

Aujourd’hui, ce type de matériaux trouve son importance dans la fabrication d’une bâche EPDM. Il est au point de devenir le principal élément de sa conception, au grand dam des PVC et TPO. La bâche EPDM se vend normalement au mètre carré ou en mètre linéaire. Quoi qu’il en soit, cette bâche EPDM de qualité est sans aucun doute un choix meilleur. Grâce à sa durabilité et sa solidité. En général, d’une épaisseur de 1mm, ce type de bâche possède plusieurs gammes de dimension disponibles en stock. Cela peut être de 4, 6, 9.15, 12.20 ou encore de 15.25 m. Elle peut se présenter suivant un poids de 1.17 kg par mètre carré.

Pourquoi ce choix

On fait appel à une bâche EPDM pour optimiser l’étanchéité d’un chantier aquatique. Cela peut être un projet de conception de bassin, de jardin ou d’étang.

Très souple, ce type de bâche s’adapte parfaitement à la forme du support préparé préalablement. Ne nécessitant aucune connaissance spéciale, il semble très simple de coller ou de souder chaque bande de bâche EPDM. On peut en conclure donc que la dimension est assez vaste, allant de 15 m de largeur et de 61 m de longueur. Grâce à cette caractéristique, il peut se réparer très facilement, en cas de problème.

Une élasticité supérieure à 350 % et une résistance à l’estampillage et aux ultra-violets accrue lui permettent de durer jusqu’à 70 ans. Chaque mètre carré de l’EPDM peut supporter une charge de 220 tonnes. Une bâche EPDM âgée de 20 ans démontrait encore une flexibilité de 150 %.

Quelques précautions avant la pose d’une bâche EPDM

Avant de commencer la pose, une préparation rigoureuse du support s’avère indispensable. Cela conditionne sa longévité. Il faut tout d’abord que le terrain soit d’une surface uniforme et propre. Aucune aspérité agressive ne doit s’y trouver. On doit se débarrasser totalement des petits cailloux dont la dimension est supérieure à 5 mm. On doit régulariser et compacter le fond et les parois. La densité doit se situer entre 85 et 95 % de l’Optimum Proctor.

Membrane EPDM et sol à risque :

Dans le cas où le sol démontre des risques,  des obstacles comme des roches très effilés, il est nécessaire de recourir à quelques techniques. En premier lieu, l’usage d’un feutre géotextile anti-poinçonnement s’avère envisageable puis de rajouter une couche de sable, en vue de mieux protéger la bâche EPDM.

Un certain laps de temps peut s’écouler entre la mise en place de la bâche et les travaux de terrassement. Des végétaux peuvent poindre de la terre et couvrir la fosse en entier. De ce fait, il y a lieu de désherber l’excavation. Cela permet d’éviter que des gaz se dégagent, lors de la putréfaction de la végétation.

Membrane EPDM et support rigide :

Pour le cas d’un support rigide tel que le béton, il s’avère indispensable de placer un géotextile 300 g/m2. Cela permet de protéger la bâche contre les frottements. Cette technique est applicable pour une surface bitumeuse.

On n’exige pas une couche drainante dans la mesure où la porosité dépasse le 10-4 m/s. On la conseille vivement, si le sol présente des risques d’érosion, ou si des matières organiques sont présentes sous la bâche. Puis, il faut penser à en réaliser aussi si la pente est constituée d’argile. D’une part la réalisation de cette couche est aussi très importante dans le cas où une nappe d’eau souterraine est proche du fond. Et d’autre part, elle est exigée si on juge que la membrane peut être soulevée par un vent fort.

Les démarches à suivre lors de la pose d’une bâche EPDM

Il est très important de prendre des dispositions nécessaires, dès son transport. Et surtout lors de sa manutention. Il faut veiller principalement à ce que la bâche EPDM ne se perfore pas. Les rouleaux doivent se disposer sur une surface horizontale, sans rugosité et exempte de salissures. Avoir une plante à proximité d’une conception en bâche peut entraîner la formation de boues et  ses racines peuvent accélérer sa déchirure.

Les rouleaux peuvent se dérouler et se déplier, une fois le canal et le feutre de protection mis en place. Ils se débobinent dans le sens de la pente, c’est-à-dire en entamant par la partie supérieure. Les cailloux effilés ne doivent en aucun cas se trouver entre la bâche EPDM et le feutre. On doit également éviter que des plis apparaîssent. Il faut se garder de glisser la membrane et de la décaler par ballotement.

Membrane EPDM pour bassin :

Pour le cas d’un bassin de taille réduite, il faut veiller à ce qu’une partie de la bâche excède. Ensuite, on doit la lester pour empêcher tout glissement à l’intérieur de l’excavation. Enfin, on doit laisser la membrane pendant une trentaine de minutes avant de continuer l’opération. Un ancrage provisoire se fera à l’aide d’une tranchée de 40×40 cm. Un ancrage en tête ou un enrochement servira de fixation définitive.

Et s’il faut passer au collage ?

Il peut y avoir des moments où l’assemblage de deux bâches EPDM se requiert. Pour réussir un bon collage, il est important de savoir comment y  procéder.

Pour commencer, il faut éviter de se précipiter, ensuite passez au traçage de la bâche du dessous. On doit faire un trait à chaque espace de 1 m et  15 cm de l’extrémité. En d’autres termes, la bâche supérieure doit excéder celle d’en dessous, de 15 cm.

Aligner le bord de la bâche EPDM du dessus, sur les traits. Après l’avoir bien positionné, tracez sur celle du dessous, une ligne tous les 30 cm. Chacune doit se trouver à 1 cm de l’extrémité à celle du dessus. Ces traits permettront de positionner le joint d’étanchéité avec exactitude.

Il faut replier la bâche supérieure sur elle-même. Toutefois, il est important qu’elle recouvre celle du dessous, d’environ 2 cm. Ensuite, il faut tracer une ligne sur tous les mètres, et ce, à l’intérieur du pli de celle de dessus. Ceci nous servira à maintenir la membrane en place lors d’éventuelles rafales.

Il faut tremper le tampon dans un QuickPrime Plus qui est une sorte de primaire d’adhérence. Ensuite, il faut enduire une partie de la bâche supérieure, avec ce produit. Il faut commencer par le bord supérieur et faire des allers-retours, en appuyant très fort.

Faire sécher le primaire. Lorsqu’il est sec, placer le rouleau de joint sur la 3e marque (marque de 30 cm). L’extrémité du rouleau face à vous à l’intérieur des marques et juste contre la marque. Il faut le dérouler jusqu’au bord de la bâche et le faire dépasser d’un petit centimètre.

Avec la main, poser le joint sur l’extrémité de la bâche EPDM vers le rouleau. Déplacer ensuite le rouleau de trois marques plus loin et placer le joint. Il faut répéter cette opération jusqu’à la fin de la pose.

Pose de bâche EPDM par collage :

Colle EPDM à l’acrylique :

Possible sur les structures en bois : isolant PIR EPDM

La pose EPDM est plus efficace avec la colle acrylique à prise lente qui permet de corriger les défauts lors de l’encollage de la membrane et élimine le risque de plis.

La colle acrylique est fortement recommandée pour les membranes de grandes dimensions.

La colle acrylique EPDM est sans solvant.

Colle EPDM de contact (ou néoprène) :

Sur tous les supports (bois, béton, bac acier…).

Cette méthode traditionnelle est plus risuqée bien que très efficace car une fois la colle EPDM étalée, le contact de la membrane avec le support est définitif. La colle neoprène EPDM est certifiée par les professionnels qui travaillent sur de grandes surfaces car elle peut être appliquée au pistolet.

Pose de membrane EPDM léstée :

La membrane EPDM se fixe sur la toiture uniquement en pied d’acrotère grâce à la bande périmétrique. Elle est indispensable car elle prévient tout risque de rétractation en pied d’acrotère.

Le lestage est possible soit par des graviers roulés soit par la végétalisation de la toiture.

Membrane EPDM